Nous sommes Écho :
Arnaud Gil, Hugues Lepesant, Anaëlle Centeno.

Écho développe des projets d’espaces publics, de jardins participatifs, de jardins historiques dans un processus créatif en valorisant l’interdisciplinarité avec des architectes, des biologistes, des ingénieurs, des concepteurs lumières.

Pour télécharger les référence du bureau, c’est ici!

Arnaud Gil

Arnaud Gil

Fondateur
Architecte-paysagiste HES

arnaud.gil@atelierecho.ch

Hugues Lepesant

Hugues Lepesant

Architecte-paysagiste


Hugues a grandi au milieu des vignes dans un village non loin
de Beaune, en Bourgogne. Face à lui, au premier plan depuis la maison de famille, un jardin clos. Tout autour : des chaumes, des prairies et des vignes qui deviennent son terrain de jeu qu’il explore en solitaire. Son père s’occupe du potager, sa mère jardine.
Lui, sait qu’il se dirigera vers un métier qui a trait au vivant,
au végétal, peut-être à la vigne. Il choisit le paysage.
Après un BTS en aménagement paysager passé à Lyon, il part quatre ans en Belgique pour étudier l’architecture du paysage à Gembloux. Las du ciel gris et bas, ayant envie de chaleur et de soleil, il décroche un premier contrat dans un bureau d’études dans les environs
de Montpellier. Mais son esprit vagabonde, rêve du lointain.
Il fait alors ses bagages et part au long cours en Amérique du Nord, puis en Nouvelle-Zélande, viendront ensuite l’Australie et l’Asie du sud-est. C’est « là-bas » qu’il prend conscience de la valeur d’ « ici » :
la famille, les amis, son métier.
De retour de voyage, la montagne et l’eau l’appellent.
De fil en aiguille, il pose ses valises à Annecy pour travailler dix années pour un atelier d’architectes paysagistes. Il rencontre sa femme, profite du lac et de la montagne. Il aime prendre le temps qu’il offre à ses enfants, à ses amis ou au paysage qu’il traverse à pied ou à vélo. Il rejoint l’atelier Echo en 2019.
Œnophile par ses racines, il affectionne partir à la découverte des cépages, parcourir les régions viticoles, mettre ses sens en éveil,
avec une préférence éternelle pour sa « côte » natale.

hugues.lepesant@atelierecho.ch

Anaëlle Centeno

Anaëlle Centeno

Architecte-paysagiste et étudiante en master développement territorial

Anaëlle voit le jour durant l’hiver 1997 sous les yeux de sa grande sœur. Elle grandit dans une maison contigüe sur les hauts de Lausanne, dans un environnement encore très rural à l’époque.
C’est à travers le contraste des extrêmes qu’elle développe son premier rapport au sol et à la végétation ; la maison familiale possède un petit jardin plein nord et un autre plein sud. Mais la contiguïté limitant la liberté, ce sont les forêts et des champs du Jorat qui font office de jardin, de terrain d’aventures et de découvertes.
C’est un peu par hasard, alors qu’elle cherche un métier
qui soit « créatif, mais rigoureux », qu’elle découvre la formation d’architecture du paysage. Hésitant encore à s’orienter vers le soin
à la personne et devant présenter un certificat de maturité fédérale pour rejoindre l’Hepia, elle passe une maturité spécialisée en santé. Une année qui se révélera riche en enseignements et qui lui permettra de choisir la voie du paysage, résolument.
Depuis une dizaine d’années, elle s’adonne au travail du sol
et s’attelle à sculpter l’espace autour de la nouvelle maison familiale située en pleine Bresse. Un terrain, de l’étendue, des voisins plus lointains, la possibilité de découvrir et de s’émerveiller pleinement devant la richesse du jardin qui devient un nouveau lieu d’expérimentation.
Autre découverte, celle de la vie urbaine ; elle vit maintenant
au centre-ville de Genève. Un rapport au sol tout différent où il ne suffit plus d’ouvrir la fenêtre pour être dehors, à l’extérieur, il faut
« y aller ». Celle qui est plutôt casanière apprécie aussi de se promener dans les parcs, ou d’y bouquiner. Tout comme dessiner
ou partir en randonnée.

anaelle.centeno@atelierecho.ch